You are currently browsing the tag archive for the ‘gare d’orsay’ tag.

Il était une fois de riches habitants qui ne voulaient pour rien au monde voir une gare dégrader leur quartier. Aussi, on leur promit de construire un chouette édifice qui n’accueillerait que des trains électriques, donc propres (pas question que la fumée des locomotives noircisse les façades !)

Voilà comment la gare d’Orsay est née en 1900, après avoir été construite en 2 ans à peine. Cette gare chic dans un quartier chic permettait à la Compagnie du Chemin de Fer de Paris à Orléans d’arriver en plein cœur de Paris plutôt qu’à Austerlitz (trop loin !).

exterieur077

La gare d’Orsay a battu des records de non-longévité : 45 ans après son inauguration, elle stoppe son activité. Les quais sont devenus trop courts par rapport à l’évolution des rames de train. Avant d’être désaffectée, elle rend un dernier service à la nation : les prisonniers de guerre et déportés de retour d’Allemagne, en 1945, débarquent ici.

MuseeOrsay91

Voilà pourquoi la grande verrière, l’horloge (qui n’a pas bougé depuis 1900) et cette hauteur impressionnante.

Désaffectée, la gare sera utilisée pour quelques tournages. De Gaulle, président, envisage de la raser et de la remplacer par un hôtel en verre dans les années 1960. Et puis finalement, non, le bâtiment est sauvé de la destruction.

MuseeOrsay44

C’est Valéry Giscard d’Estaing qui en fera un musée dédié aux arts tel qu’ils s’exprimèrent entre 1848 et 1914 (on est précis ou on ne l’est pas !)

MuseeOrsay89

Le temps des travaux d’aménagement, c’est le président suivant, François Mitterrand, qui inaugurera ce nouveau musée en 1986.

MuseeOrsay85

Sculptures, dessins, toiles… Vous croiserez ici du Rodin, Camille Claudel, Gauguin, Matisse, Toulouse Lautrec ou Van Gogh parmi tant d’autres.

Orsay23

Mais attention ! Le 5ème étage, où se trouve la collection des toiles impressionnistes, sera fermé au public à partir de cet automne jusque fin 2010, pour la réalisation de travaux importants. En attendant, les toiles seront dispatchées ailleurs dans Orsay ou prêtées à d’autres musées.

Alors grouillez-vous, nondedjiou !

Supplément crânerie : La gare Grand Central de New-York est une copie, à peu de choses près, de cette gare. Et puis et puis… les œuvres exposées ici ont été créées entre 1848 et 1914. Eh bien le numéro du standard d’Orsay se termine par… 48 14 ! (avec ça, vous allez pouvoir grave crâner !)

Publicités

Paris en Livres

Cliquez sur le livre pour le retrouver chez Amazon

Lire l'article ici

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 14 autres abonnés

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :