You are currently browsing the tag archive for the ‘atelier de cuisine’ tag.

Combien, parmi vous, sont des gourmands invétérés ? Et combien, parmi vous, aiment les soirées que l’on passe à discuter, à s’échanger des plans (en l’occurrence ici, des recettes), à boire du bon vin et à rire ? Et si en plus avec tout cela, on fait de nouvelles rencontres… qui dirait non à une proposition pareille !

J’ai découvert cette toute petite épicerie à deux pas de chez moi : rue Pascal à Paris, Levant & Co est le nom de cette boutique d’à peine 35m² (et demi) où un couple Turc fait découvrir des produits importés du pays. Chaque semaine, le menu du midi est envoyé aux abonnés par mail : les trois-quatre tables de l’épicerie s’emplissent avec des habitués (notamment de la rédaction du Monde), créant ainsi un mouvement permanent dans un lieu qui aurait pu être figé sans l’inventivité de ses propriétaires. Parce qu’ils sont malins, en plus d’être adorables !

Car non seulement ils font cantine le midi, non seulement ils vendent des produits du terroir, mais le jeudi soir, ils organisent de ces gueuletons ! Bon… normalement, on n’appelle pas ça comme ça. Mais un endroit où on boit du bon vin sans se sentir rationné, où l’on déguste de délicieux mets, où l’on chante, où l’on rit, vous appelez ça comment ? Un repère à gueuleton, c’est tout ! Mais attention, raffiné le gueuleton, hein ! C’est vous qui allez préparer votre repas. Autour de la table, environ 8 participants. Au bout, le chef, qui répartit les légumes et vous laisse les couper. Si la recette vous intéresse, pensez à embarquer un stylo et un calepin : ici, vous ne repartirez pas avec la recette photocopiée !

Autour des fourneaux, le couple qui tient les murs : les Levent (d’où le nom de la boutique !). Ils accompagnent nos gestes pour former la petite omelette de Pâques, et leur ami qui lui, tient en temps normal la boutique de restauration de luminaires à quelques encablures de là (Lumière de l’Oeil), porte le tablier pour la soirée : ce sont ses recettes que l’on va tester, donc à tendance arménienne ! Au menu, hormis l’omelette composée de ciboule, d’aneth, d’oignon cuit et autres pignons de pin, nous testerons le topik : des pois chiches en purée étalés pour former une enveloppe, dans laquelle est glissée une délicieuse crème de sésame. Avec quelques saucisses, un peu de riz et une salade fraîche (sans compter les fromages frais), votre repas est fait !

Et alors qu’il est déjà plus de 23h, que vous n’avez pas vu le temps filer, vous prenez soudain conscience que ce tout petit endroit cache un… piano ! Messieurs Ara et Levent tombent le tablier, s’installent, et ô magie, l’une des participantes américaine dévoile une voix sublime et connaît toutes les paroles… magie de l’inattendu, on se laisse emporter…

Et vous savez quoi ? Le vin turc, blanc ou rouge, est une vraie découverte…

Trucs utiles : 35€ la soirée, à ce prix-là ne vous privez pas ! Levant & Co c’est au 24 rue Pascal (01 43 31 83 75) www.levant-co.com (et ceci n’est pas un post sponsorisé -ça n’existe pas par ici- c’est juste une soirée que j’ai adorée !)

Publicités

C’est top tendance, tout en étant en même temps un moyen d’assumer sa « femme-d’intérieur » attitude : l’atelier de cuisine en afterwork.

Les pages web regorgent de sites qui vous promettent des cours de cuisine en tous genres. Reste à faire le tri selon vos envies… et vos critères financiers. Voici le cours le moins cher de Paris : les ateliers Fraich’attitude, 20€ les deux heures, imbattable ! Et on comprend mieux ce prix quand on sait que ces ateliers ont été créés il y a près de 5 ans à l’initiative de l’Agence fruits et légumes frais (qui regroupe notamment les maraîchers de Rungis). Autrement dit, ici, on apprend à cuisiner une multitude de légumes et de fruits (et je peux dire que j’ai enrichi ma palette en un soir !) : un moyen ludique d’en faire la promotion.

Sitôt arrivé dans cette grande cuisine aménagée pour recevoir une douzaine de cuisiniers amateurs, vous attrapez votre tablier, puis filez écouter le chef. Ambiance studieuse au départ : il explique la recette, distribue fruits et légumes à détailler en micro-cubes (jamais coupé aussi fin avant d’atterrir ici !), les saladiers passent, se remplissent, se vident, s’échangent, parfois on s’arrête, on se réunit autour de la casserole pour suivre les gestes du Grand Cuisinier…

Et on assimile les techniques ! Au menu ce soir-là, un gaspacho andalou aux asperges vertes, une papillote de daurade royale, petits légumes printaniers et sauce au Noilly Prat, et en dessert… une nage de melon aux fruits rouges, infusion à la verveine menthe. Bref, un menu tout léger tout frais qui correspond tellement à ce joli mois de mai… (soupiiiiir)

Le cours était exclusivement féminin ce soir-là, mais selon les habituées la plupart des ateliers attirent presque autant d’hommes que de femmes. On a d’ailleurs pu voir le regard brillant d’un énergumène masculin derrière la vitre, qui semblait tenté par l’aventure de la soupe de melon ! A la fin des préparatifs, la table est dressée, il est temps de passer à la dégustation en échangeant bien sûr des tuyaux en matière de cuisine ou de bonnes adresses…

Truc utile : il existe une variété d’ateliers chez Fraich’attitude, comme les cupcakes, la cuisine italienne… en fonction du sujet ou de l’intervenant, il faut parfois s’y prendre à l’avance.

http://www.fraichattitude.com

Paris en Livres

Cliquez sur le livre pour le retrouver chez Amazon

Lire l'article ici

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 14 autres abonnés

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :