Perchée quelque part dans le 19e entre Buttes Chaumont et Père Lachaise, la Bellevilloise a déjà une belle liste d’habitués. Et un programme plus qu’honorable.

Paris 058

Ce sont trois hommes dans le vent, originaires du monde du spectacle, de la production et des médias qui ont remis le lieu au goût du jour, et ce après une âpre lutte contre les méchants promoteurs immobiliers. C’était début 2000. La Bellevilloise a entamé sa seconde vie en 2005.

Paris 041

Parce qu’il y a eu une première vie qui remonte à 1877. Juste après les évènements de la Commune, 20 ouvriers décident d’ouvrir une coopérative : deux soirs par semaine, ils tiennent une petite épicerie. Ces êtres visionnaires (ou simplement… sensés ?) pratiquaient déjà le commerce équitable local, en organisant des ventes directes du producteur au consommateur. La « maison du peuple de la Bellevilloise » se voulait un accès à la politique et à la culture pour les gens modestes. Outre l’épicerie et un café, le reste de cet immense bâtiment n’était que salles de réunion où accessoirement, Jean Jaurès tenait des rassemblements politiques. Grande époque où la Bellevilloise devient un haut lieu du fourmillement politique et intellectuel de gauche !  Dommage, l’épopée se termine brutalement en 1936 à cause de luttes intestines. Les lieux deviennent des bureaux en 1950, jusqu’au rachat par les trois lurons en 2000.

Paris 053

Alors cette deuxième vie est plutôt bienvenue. Un club au sous-sol, le restaurant la Halle aux Oliviers au rez-de-chaussée, le café terrasse (photo plus haut), le plateau forum et le plateau loft… autant de salles où sont programmés spectacles, expositions, ciné concerts, réunions… Sans parler de la salle de réalité virtuelle pour des projections en relief qui permet aux artistes de tester les possibilités qu’offrent les nouvelles technologies.

Paris 045

Agréable et pas prise de chou, l’endroit. Avec des décos amusantes en fonction des saisons ! Ici, c’est la déco « été » avec transat et gazon. Attendons de voir ce qu’ils nous réservent pour l’hiver…

Supplément crânerie : vous aimez faire rêver ? Alors peut-être l’Ecole des Filles de joie vous intéressera ! Détrompez-vous, on ne vous apprendra pas les pratiques et les ficelles du plus vieux métier du monde. Cette nouvelle école basée à la Bellevilloise vous initiera à l’effeuillage façon pin-up, au maquillage de scène ou à la fabrication d’accessoires de cabaret ! Des infos ici.

http://www.labellevilloise.com/